WE ALL HAVE A HUNGER





14.05.2018

Le futur est déjà en train de s'écrire bien qu'il soit aussi invisible qu'incertain. Et pourtant il est là, parcourant des kilomètres pour finir dans une pile de papiers. D'un pays à un autre, porté à bout de bras par une seule chose: l'espoir de voir de meilleurs horizons. L'idée que ce futur est impossible à contrôler ronge et en fait tout son charme. On se dira que c'est un coup du destin, de la chance, un hasard ou simplement le fruit d'un dur labeur. Encore une fois, je vois flou et net. J'ai l'impression d'enlever et de remettre mes lunettes à chaque fois que je pense aux mois à venir. Je peux voir sans vraiment voir. C'est angoissant et excitant. Où serais-je dans trois mois ? Qui serais-je dans trois mois ? Seul l'avenir nous dira. 

_

Future is already writing itself despite its iffy nature. Future is invisible, yet it is here, running wild, wandering a thousand miles to end in a stack of paper. From one land to another, it is carried by hope. Irritating is the idea of not being able to control it, but isn't part of its appeal? One will say it is destiny, luck, a coincidence or simply the outcome of hard work. Once again, everything is fuzzy but clear, clear but fuzzy. It's like taking off my glasses and putting them on over and over again. I can see it without really seeing it. Future is an impressionist canvas. 






Hésitante, ce matin j'ai fini par acheté un appareil photo jetable. L'idée me trottait dans la tête depuis plusieurs mois sans jamais voir le jour. Et finalement, merde quoi. J'aime le concept de pouvoir tenir un souvenir dans ma main, ça le rend réel. Encore plus que coincé dans un écran et propagé dans ma timeline. L'idée de prendre une photo sans avoir le contrôle sur son apparence. La surprise et la nostalgie une fois les photos développées. Un souvenir solidifié.

_

After a long hesitation I finally bought a disposable camera this morning. I had this idea in mind for months. I am in love with the idea of holding a memory in my hand, it makes it real. Even more real than stuck in a screen and spread in my timeline. While holding it in the palm of my hands I want to be able to say 'I was here'. For once having no control over a photograph appearance, no second take, no touch up, just a vivid moment captured in a click. A solidified memory.





Petit à petit je reconnecte avec mon côté créatif si longtemps mit de côté. Fut un temps où écrire était presque inné. Les mots se déversaient sous mes doigts sans que je ne puisse m'arrêter. Aujourd'hui c'est dur. Dix mots tapés pour six mots effacés. Et on recommence. Encore. Et encore. Rien ne se passe. Mais étrangement ça me revient peu à peu. Peut être que mes choix d'orientations inspirent cet élan. L'idée que l'année prochaine je pourrais enfin faire ce que j'aime le plus au monde. Je pourrais enfin passer des heures et des heures à créer. Enfin. Vite. 



I slowly start to reconnect with my creative side. It has been years since I was able to do proper creative writing. There used to be a time where words would endlessly pour from my fingers. Today it is hard to write one sentence. I wrote ten words, erase six, add two, scratch out all of it. Oddly enough, my "plume" has not vanished and is progressively resurfacing. This probably has to do with the career choices I made. I decided to give up the books and culture studies to do what I love the most. I will finally be able to create, create and create. I will finally be able to express my creative side and give it life. Finally.



trenchcoat (similar) - Primark / straight jeans - H&M / Dr. Martens

Photos: merci camille!

Laisse ton commentaire ci-dessous. / Leave your comment below.

Thank you so much for taking the time to leave a comment, they always put a smile on my face and cheer me up. ♥